Rencontrez-nous

Voici, en ordre alphabétique, une brève description du domaine d’interêt de chacun d’entre nous, ainsi que les mots clé que nous souhaitons mettre en avant.

Garba Abdoul Azizou est boursier UCL dont le sujet de thèse est  « La sécurité et le développement au Sahel: Les effets de l’insécurité sur la construction de l’Etat au Niger ».

Mots clé: Sécurité – Terrorisme – Etat – Niger – Sahel – Afrique.

Amine Ait-Chaalal est professeur de relations internationales à l’Ecole des sciences politiques et sociales de l’UCL.  Ses recherches portent sur le Moyen-Orient, les questions euro-méditerranéennes, la politique étrangère  américaine et la politique extérieure du Brésil.

Elena Aoun est Professeure de Relations internationales à l’Université catholique de Louvain, où elle est principalement rattachée au site de Mons. Titulaire d’un doctorat de Relations internationales de Science Po Paris, elle a été en séjour post-doctoral à l’Institut d’études européennes à Montréal (Université de Montréal et McGill). L’essentiel des cours qu’elle assure ont trait aux Relations internationales et à des thématiques connexes. Ses intérêts de recherche se focalisent sur la politique étrangère de l’Union européenne à l’égard du Moyen-Orient, les crises et les conflits qui secouent ce dernier, la montée en puissance de la Chine dans cette région, les questions de sécurité internationale et de maintien de la paix, les mobilisations transnationales, y compris violentes, ainsi que le phénomène de la radicalisation. Elle a antérieurement travaillé sur les questions de justice pénale internationale et certains de ses travaux actuels s’intéressent de près aux dimensions du genre.

 

Elena Atanassova-Cornelis is a Senior Lecturer in International Relations at the Department of Politics, University of Antwerp, Belgium. She also teaches at the School of Political and Social Sciences, Université Catholique de Louvain, and is a Visiting Professor at the Brussels School of International Studies (BSIS) of the University of Kent, the UK. Her research expertise includes the international relations in the Asia-Pacific region with a special interest in major power relations, geopolitics, security and multilateralism. She focuses, in particular, on Japanese and Chinese foreign policy in Asia, US alliances and alignments in Asia, as well as ASEAN-led security cooperation and EU-Asia relations.

Mots clé: Asia-Pacific – Major powers – Geopolitics – Security – Multilateralism

Kaïs Bouazzi est doctorant en Sciences politiques et sociales. Il est aussi diplômé en Développement, en Ressources en eau et est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en biologie industrielle. Il mène ces recherches sur la gouvernance et les rivalités liées à l’eau.

Mots clé: Gouvernance – Rivalités – Politiques publiques – Développement durable- Ressources naturelles

Murat Caliskan est doctorant – boursier UCL (« Does hybrid warfare concept obscure the military strategy? How NATO executives and officers perceive hybrid warfare based on their experience in development of military strategies?  ») Auparavant, il a travaillé comme officier militaire dans l’armée turque pendant 21 ans jusqu’à son départ en 2016 alors qu’il travaillait à l’OTAN. Il est titulaire d’une maîtrise de l’International Cyprus University / Nicosie en relations internationales et d’une maîtrise en administration des affaires de la Naval Postgraduate School / USA.

Rosetta Collura est doctorante à l’Université Catholique de Louvain et chercheure au Centre d’Etude des Crises et Conflits Internationaux. Ses recherches portent sur l’analyse des think tanks dans le processus décisionnel européen.

Mots clé: Think tank – Répertoire d’actions – Influence – Union Européenne – Union Bancaire européenne

Dorothée Delacroix est docteure en Anthropologie et licenciée en Philosophie, Dorothée Delacroix est bénéficiaire d’une bourse post-doctorale « MOVE-IN Louvain » cofinancée par les actions Marie Skłodowska-Curie de l’Union Européenne. Ancienne membre de l’École des hautes études hispaniques et ibériques – Casa de Velázquez, elle a reçu le Prix de thèse de l’Institut universitaire Varenne en 2016 dans la catégorie « Démocratisation et sortie de conflit ». Elle est l’auteure De pierres et de larmes. Mémorialisation et discours victimaire dans le Pérou d’après-guerre (LGDJ/Lextenso Editions, 2016).

Mots-clés :

– Politiques de réparations aux victimes de conflits armés

– Impacts sociaux, politiques et culturels des exhumations au Pérou et en Espagne.

– Usages sociaux des monuments aux morts

– Mémoires du conflit armé interne péruvien et de la guerre civile espagnole

– Représentations de la mort, du corps et de l’étiologie des maladies en contexte d’après-guerre

Simon Desplanque est assistant de recherche associé au CECRI. Diplômé en Relations Internationales (2014) et titulaire de l’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur (2015), il écrit actuellement une thèse de doctorat sur l’imaginaire national nord-américain véhiculé par le cinéma présidentiel. Ses recherches portent sur les liens entre culture et Relations Internationales ainsi que sur la politique américaine. Il s’intéresse également à la politique étrangère de la Belgique.

Mots clé: Culture & Relations Internationales, mythes politiques, Etats-Unis, Belgique

Delphine Griveaud a entamé au 1er octobre 2017, au sein du CECRI, un mandat d’aspirant FNRS dont le cœur est une étude de mouvements et de programmes pour une justice réparatrice en France et au Rwanda. Elle effectue sa thèse en cotutelle entre l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve et l’Université Paris Nanterre, en France, sous la direction de Valérie Rosoux (FNRS – Institut de sciences politiques Louvain Europe) et Sandrine Lefranc (CNRS – Institut des sciences sociales du politique).

Mots clé: Observation participante – Prosopographie – Restorative justice – Systèmes pénaux – Circulation internationale des techniques de pacification

Clémentine Gutron, docteure en histoire (EHESS, Paris), a été chercheure à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (Tunis) puis chargée de mission au ministère français des Affaires étrangères avant de rejoindre le CECRI (ISPOLE) comme chargée de recherche du FNRS puis chercheure qualifiée de l’UCL. Lauréate du programme « Accueil de chercheurs de haut niveau » de l’ANR, elle est aujourd’hui accueillie au laboratoire TRACES à Toulouse et reste chercheure associée l’équipe du CECRI. Ses travaux portent sur la construction des savoirs archéologiques au Maghreb et sur les politiques et les pratiques patrimoniales.

Mots clé: Savoirs archéologiques – Politiques scientifiques – Mémorielles et patrimoniales – Maghreb

Louis le Hardÿ de Beaulieu est professeur à l’Université catholique de Louvain. Il préside actuellement l’Académie Royale de Marine de Belgique et est membre de différentes structures telles que l’Institut de recherche franco-belge ‘Frontières et Discontinuités’, le consortium Louvain4Water ou le comité scientifique de l’Institut Royal Supérieur de Défense.

Ses activités de recherche et d’enseignement sont principalement orientées vers le Droit des relations internationales, le Droit de la mer ainsi que les études maritimes et stratégiques.

Mots clé : Relations internationales, espaces maritimes, criminalité maritime, Droit de la mer

Emmanuelle Hébert est docteure en RI. Elle a rédigé une thèse sur : « Passé(s) recomposé(s). Le rôle des commissions d’historiens dans les processus de rapprochement en Pologne. Les cas de la commission polono-allemand portant sur les manuels scolaires et du groupe polono-russe sur les questions difficiles. » Avant de rejoindre l’équipe du CECRI, Emmanuelle a travaillé au Collège d’Europe comme assistante académique au sein du programme d’Etudes européennes générales.

Mots clé: Commissions d’historiens – Réconciliation – Pologne – Europe centrale et orientale – Pologne-Allemagne – Pologne-Russie

Vincent Legrand est docteur en Sciences politiques (RI) et diplômé en Langue arabe & islamologie. Coordinateur du Groupe d’Études et de Recherches sur le Monde arabe contemporain (GERMAC) c/o Centre d’Études des Crises et des Conflits internationaux (CECRI) & Centre d’Études du Développement (DVLP) à l’UCL, il mène des recherches sur les évolutions politiques, économiques et sociales des pays arabes.

Mots clé: Monde arabe – Politique étrangère – Régime politique – Eau – Femmes

Michel Liégeois est professeur à l’Université catholique de Louvain où il enseigne les Relations internationales et les études de sécurité. Depuis 2016, il y préside l’Institut des Sciences politiques Louvain-Europe (ISPOLE). Ses recherches portent sur les opérations paix et la politique étrangère de la Belgique et plus particulièrement son action au Conseil de sécurité. Michel Liégeois est directeur de la section Europe du Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix (ROP) et est membre de la coordination scientifique de l’Observatoire Boutros-Ghali sur le maintien de la paix.

Mots clé: Maintien de la paix – ONU – Conseil de sécurité – Organisations internationales – Politique étrangère de la Belgique

Stipe Odak est docteur en RI, travaillant sur le rôle du leader religieux dans le processus de transformation des conflits, avec une attention spéciale portée sur la Bosnie-Herzégovine. Après avoir obtenu ses masters en sociologie, littérature comparée et théologie à l’université de Zagreb en Croatie, il entreprend le diplôme d’études approfondies en théologie et sciences religieuses à KU Leuven.

Mots clé: Mémoire collective – Conflits intergroupes – Religion – Ex-Yougoslavie – Réconciliation

Stipe Odak est doctorant-aspirant du F.R.S.-FNRS travaillant sur le rôle du leader religieux dans le processus de transformation des conflits, avec une attention spéciale portée sur la Bosnie-Herzégovine. Après avoir obtenu ses masters en sociologie, littérature comparée et théologie à l’université de Zagreb en Croatie, il entreprend le diplôme d’études approfondies en théologie et sciences religieuses à KU Leuven.

Mots clé: Mémoire collective – Conflits intergroupes – Religion – Ex-Yougoslavie – Réconciliation

Giulia Prelz Oltramonti est chargée d’enseignement et chercheur post-doctoral à l’Université libre de Bruxelles et chargée de cours invitée à l’Université Catholique de Louvain. Elle a obtenu son doctorat en sciences politiques à l’Université libre de Bruxelles, avec une thèse sur les économies politiques des conflits prolongés. Elle a étudié auparavant au King’s College London (MA) et au University College London (BA). Elle a également travaillé dans les domaines du développement (Integration Consortium, DG AIDCO) et de la campagne politique (Obama for America, Campaign for Change).

Mots clé : Caucase du Sud – Economie politique des conflits – Frontières – Informalité – Développement et aide humanitaire

Valérie Rosoux est maître de recherches du FNRS et professeur à l’UCL. Elle est licenciée en philosophie et docteur en Sciences politiques. En 2010-2011, elle a assuré un mandat de Senior Fellow dans le cadre du United States Institute of Peace (Washington). Depuis 2016, elle est External Scientific Fellow du Max Planck Institute Luxembourg et membre de l’Académie royale de Belgique.

Mots clé: Négociation – Réconciliation- Mémoire- Justice transitionnelle – Contextes post-conflit

Alena Sander est doctorante (boursière) en Sciences politiques et sociales et diplômée en Etudes de développement et Science de la communication. Membre du programme « Resistance to international prescriptions and injunctions in Africa and the Middle East today » (ARC), elle mène ses recherches sur la coopération internationale au développement, les droits de femmes et la résistance, notamment en Jordanie.

Mots clé: Droits de femmes – Résistance – Coopération internationale au développement – Monde arabe

Tanguy Struye de Swielande est professeur en relations internationales  à l’Université catholique de Louvain et directeur du CECRI. Il est spécialisé dans la géopolitique et politique étrangère des  grandes puissances et dans l’analyse de la prise de décision.

Mots clé: Moyennes et grandes puissances – Politique étrangère – prise de décision- ordre mondial

Dorothée Vandamme est doctorante à l’Université Catholique de Louvain et chercheure au Centre d’Etude des Crises et Conflits Internationaux. Elle étudie la politique étrangère du Pakistan, en particulier le rôle des militaires. Ses recherches portent également sur les relations Afghanistan – Pakistan, les mouvements d’insurrection et la géopolitique de la région Moyen-Orient – Asie du Sud.

Mots clés: Politique étrangère du Pakistan – Théorie du rôle – Socialisation – Militaires et politique étrangère

Pierre Vercauteren est professeur de relations internationales à l’Ecole de Sciences Politiques et Sociales de l’UCL. Ses recherches portent sur la gouvernance globale et la ré articulation des rapports de l’Etat à celle-ci. Plus récemment, ses recherches se concentrent sur la redéfinition des notion de puissance et de souveraineté dans un contexte de monde en situation d’interdépendance croissante.

Mots clé : gouvernance globale, Etats, puissance, souveraineté, interdépendance

Hayley Walker est aspirante F.R.S-F.N.R.S qui vient de commencer son doctorat à l’UCL en co-tutelle avec la KUL. Sa thèse porte sur la gestion des négociations multilatérales par les présidences. D’autres domaines d’intérêt comprennent la diplomatie climatique et la politique climatique et la coopération entre l’UE et les États-Unis. Hayley a complété ses études de premier cycle à l’Université d’Oxford et détient une maîtrise en études européennes.

Maureen Walschot est assistante au cadre en Relations internationales à l’UCL et coordonne également le Network on Humanitarian Action (NOHA) au sein de l’université. Elle est spécialisée dans les études de sécurité et l’étude des conflits et de la coopération en lien avec la gestion des ressources hydrauliques. Sa thèse doctorale porte sur l’incidence du dessalement sur les interactions entre États/entités, au Moyen-Orient plus particulièrement.

Mots clé: Sécurité – Coopération – Ressources hydrauliques – Dessalement – Moyen-Orient.

Tanguy de Wilde est professeur de relations internationales à l’Université catholique de Louvain (UCL) et professeur invité au Collège d’Europe de Bruges au sein du European Union International Relations and Diplomacy Studies Department. Il préside les Chaires Baillet Latour UE-Russie et UE-Chine au sein du pôle de recherche Géopolitique et politique étrangère : Les puissances sur la scène internationale du Centre d’études des crises et des conflits internationaux (CECRI-UCL). Dans ce cadre, il dirige notamment une collection d’ouvrages intitulée « Géopolitique et Résolution des conflits » au sein de la maison d’édition Peter Lang (https://www.peterlang.com/view/serial/GRC).